Mots-clés

, , , , ,

Jeudi dernier, le Jeudi saint, avait lieu à Liège, dans le « pub » des dominicains, en présence de Mgr Jousten, évêque de Liège, et de la presse, la présentation et le lancement du site internet www.lapetitejulienne.be, un site destiné surtout aux enfants (mais aussi aux grands!) pour leur permettre de découvrir de manière amusante et pédagogique la vie de cette grande sainte, bien de chez nous!

Voici ce qu’en disent les auteurs, Jacques Galloy et Anne Junker (l’illustratrice):

Ce site internet sensibilisera le cœur des plus jeunes à une réelle amitié avec Jésus et à Sa présence réelle dans le pain et le vin consacrés, avec la figure de Sainte Julienne de Cornillon, promotrice de la Fête-Dieu.

Un peu d’histoire…

Qui est la petite Julienne?

Si de nombreux fidèles catholiques honorent chaque année la fête du Saint Sacrement, l’étonnante histoire de celle qui conduisit l’Église à la célébrer n’est pas toujours très connue. Orpheline de père et de mère dès son plus jeune âge, Julienne de Cornillon trouve sa plus grande consolation dans la proximité avec l’Eucharistie, à la présence de laquelle elle est très sensible et assidue. Le Christ devient ainsi son meilleur ami. C’est alors qu’elle reçoit de Lui les premières révélations sur l’importance du Sacrement de son Corps et de son Sang et sur la dévotion particulière que l’Eglise devrait lui montrer : « Beaucoup oublient que je suis présent dans le pain et le vin. Je suis réellement à vos côtés chaque jour. Je désirerais que vous célébriez cela de manière plus particulière une fois par an. Ce sera la Fête-Dieu ».

L’ouvrage La petite Julienne et le pain du vie relate une histoire vraie tirée de la biographie de Julienne de Cornillon (1192-1258) rédigée vers 1262 et traduite du latin par l’abbé Jean-Pierre Delville.

Julienne et la naissance de la Fête-Dieu

Depuis 1263, les chrétiens fêtent Dieu au mois de juin lors de la Fête du Corps et du Sang du Christ. Cette fête est née à Liège au coeur du siècle d’Or. Epoque extraordinaire de l’élévation de majestueuses cathédrales, de nouvelles abbayes, dont la cistercienne Val-Dieu en 1215. A cette époque où l’Eglise paraît puissante, elle est traversée et profondément renouvelée par des courants de retour à l’essentiel, les ordres dits mendiants, comme ceux initiés par Saint Dominique (+1221) et Saint François (+1226). Au milieu de tout cela, Dieu s’adresse à une jeune fille de 16 ans pour lui demander de célébrer son humble mais réelle Présence dans le monde, au travers de son Corps et de son Sang, pain et vin consacrés dans l’Eucharistie.

Fille de riches agriculteurs de Retinne (210 bonniers de terre, soit environ 300 hectares), Julienne se trouve orpheline à l’âge de 5 ans. Elle est placée dans la ferme attachée à la grande léproserie de Liège, la léproserie de Cornillon, à la sortie de Liège vers l’Allemagne, actuellement Carmel de Cornillon. Intelligente, audacieuse, espiègle, en quête d’amitiés, elle découvre Jésus et rayonne de bonté et de joie.

A 16 ans, elle reçoit la vision d’une lune à laquelle il manque un fragment. Le Christ lui explique que ce manque correspond à son désir de redire au monde qu’Il est réellement présent, comme il l’avait promis. Jésus lui demande de créer une fête en l’honneur de son Corps et de son Sang le jeudi qui suit la fête de la Trinité. Pour Julienne, les années qui suivent sont difficiles et les péripéties nombreuses pour diffuser ce message. Elle doit finalement s’exiler à Namur ; son projet aboutit tout de même quelques années après sa mort. En 1263, le pape Urbain IV, qui a vécu à Liège et connu Julienne, crée en effet cette fête depuis Rome et en confie la rédaction à Thomas d’Aquin, devenu depuis saint docteur de l’Eglise.

Benoît XVI parle de Julienne!

Lors de l’audience générale du 17 novembre 2010, Benoît XVI a développé l’histoire de Sainte Julienne et conclu en ces termes : « Je voudrais affirmer avec joie qu’il y a aujourd’hui dans l’Eglise un printemps eucharistique. Je prie afin qu’il se répande toujours davantage dans toutes les paroisses, en particulier en Belgique, la patrie de sainte Julienne. »

Pourquoi un site internet ?

Le livre illustré pour enfants La Petite Julienne et le Pain de vie, publié en juin 2012 connait un certain succès. Coédition des Editions de l’Emmanuel (Paris-France) et Gallocam (Saive-Belgique), il illustre de façon dynamique et amusante l’enfance de Julienne, sa vision et le début de sa mission, qui semble alors assez improbable. Le livre avait été présenté par l’évêque de Liège en introduction de la Fête-Dieu le jeudi 7 juin 2012 à la collégiale Saint-Martin de Liège où elle est célébrée chaque année depuis 1251.

Le site permet de découvrir l’univers de Julienne, notamment au travers d’un petit dessin animé, de jeux et de bricolages. Il a été créé tout spécialement pour les enfants qui souhaitent éveiller ou approfondir leur foi, et faire grandir l’amitié avec Jésus. Ils pourront en apprendre plus sur la petite Julienne, la première communion et la Fête-Dieu.

Bon amusement aux petits et aux grands!

Quelques photos de la présentation: http://www.kizoa.fr/diaporama/d4280285kP101797401o2/2013—petite-julienne