Mots-clefs

, , , , , , ,

Et voilà que commence une belle histoire (vraie!) à Sainte-Anne d’Auray (Bretagne): c’est à Yvon Nicolazic, cultivateur du coin, que sainte Anne, elle-même, vient indiquer le lieu où se trouve une statue d’elle jadis révérée à cet endroit. Cela se passe au XVIIème siècle; la statue retrouvée est installée dans la chapelle demandée par la Maman de Marie et hop! c’est le début d’un pèlerinage qui continue encore de nos jours, et qui rassemble des milliers de personnes en juillet, lors de la Sainte-Anne.

Même le pape Jean-Paul II est venu en pèlerinage en ce lieu vénéré par les Bretons (sainte Anne est leur patronne), les pêcheurs (qui lui attribuent de nombreux miracles), ainsi que tous les chrétiens qui ont à coeur de demander son aide à la Bonne-Maman de Jésus!

Tout cela est raconté dans un charmant et superbe petit musée de cire (de la maison Grévin) à deux pas de la basilique. Le guide est loin d’être banal, vous apprendrez plein de choses grâce à son savoir, et vous vous amuserez sûrement beaucoup grâce à son bagout!

Je vous encourage vivement à passer par là si vous vous promenez en Bretagne, l’endroit est superbe… et émouvant.

Et ce n’est pas parce que sainte Anne est l’une de mes patronnes que je vous dis ça ;-)!

Emouvant aussi parce qu’un mémorial de la Grande guerre est installé à deux pas de la basilique: construit par les cinq diocèses bretons qui y disposent chacun d’un autel, il rappelle les horreurs de la guerre, quelle qu’elle soit, et invite à prier pour les combattants de la paix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.