Mots-clefs

, , ,

Ce mercredi matin, pas de soins, mais des visites culturello-gastronomiques au zoning artisanal (comme on dit en Belgique) de Quiberon: la Maison d’Armorine (niniches, caramels, berlingots, biscuits et douceurs du genre), la Cour d’Orgères (confitures, sels et huiles parfumés) et la conserverie la Belle-Iloise (sardines, maquereaux, thon, et autres douceurs salées idéales pour l’apéro!)…

Je suis sûre que je vais provoquer votre étonnement si je vous dis… que nous avons fait des emplettes partout 😉 !

Quelques photos de la visite de la Belle-Iloise, qui nous instruit sur la manière de pêcher la sardine depuis 1932, et surtout de la conserver: grands décors, films, commentaires par l’un des membres du personnel. Les photos de l’usine elle-même sont interdites, mais nous sommes frappées par les chaînes où travaillent des ouvrières (90% du personnel!) paisiblement, soigneusement, dans une propreté et une hygiène parfaites. 100 personnes toute l’année et 150 saisonniers! Nous sommes impressionnées par la volonté formidable de cette société (l’une des dernières conserveries de France, alors qu’il y en avait 14 rien qu’à Quiberon, il y a seulement quelques dizaines d’années) d’avoir décidé de miser sur la qualité, la variété, l’innovation… et l’emploi local. Nous comprenons mieux pourquoi les prix sont à l’avenant, quand nous avons vu la manière archi-soigneuse dont le personnel remplit les boîtes de sardines. Chapeau!